Le prochain homme

N. Lygeros





Tableau XIV

 

Eric

Où sommes-nous désormais ?

Olivier

Toujours au même endroit.

Roland

Mais pas dans le même siècle.

Danielle

Sommes-nous les uns ou les autres ?

Lucien

Nous ne sommes ni les uns ni les autres.

Nestor

Dans ce cas, qui sommes-nous ?

Agnès

Nous sommes au XXIe siècle ce que nous sommes devenus au XVIe.

Eric

Et l’extérieur ?

Olivier

Comment l’extérieur ?

Eric montre la porte frappée du signe.

Roland

L’extérieur se trouve au XVIe siècle.

Danielle

Nous avons retraversé le miroir.

Agnès

Cependant nous ne sommes pas revenus au point de départ.

Olivier

Nous ne pouvons pénétrer dans le fleuve temporel deux fois au même endroit.

Eric

Aussi nous sommes encore dans l’ailleurs.

Lucien

Désormais, nous sommes pleinement la mémoire du Maître.

Danielle

Ceci je le conçois mais pour les autres, sommes-nous morts ou vivants ?

Olivier

Pour les autres nous n’existons pas.

Agnès

Nous ne sommes pas le premier mais le prochain homme.

Lucien

Nous sommes à l’image mentale du Maître.

Roland

Comme nous avons basculé dans le temps, nous pouvons à nouveau chercher les carnets disparus.

Olivier

Cela nous le pouvons…

Roland

Et que nous est-il interdit ?

Olivier

De les communiquer au reste du monde.

Roland

Ils n’existeraient donc que pour nous ?

Nestor

Mais aussi pour leurs détenteurs…

Lucien

Ceux qui les détiennent ne veulent pas que nous existions.

Olivier

Mais nous n’existons pas, n’est-ce pas ?

Lucien

Pas encore pour eux.

Olivier

Le Maître devait avoir la même impression.

Lucien

C’est possible… Comme celle de ne cesser de mourir.

Danielle

Cette solitude devait être terrible.

Agnès

Nous aussi nous sommes seuls et pourtant…

Nestor

Il n’était pas seulement solitaire, il en possédait l’éclat.

Eric

C’est pour cela que les autres ont fait courir la rumeur de son inexistence.

Nestor

A présent, nous savons qu’elle a commencé dès le début.

Danielle

La disparition de certains carnets n’était qu’une étape.

Roland

Maintenant ils doivent penser qu’ils ont accompli leur œuvre.

Lucien

Oui, car tous les carnets ont disparu.

Olivier

Nous sommes donc responsables de tout devant tous !

Eric

Je ne m’étais jamais rendu compte de cette immense responsabilité que nous avons face au Maître…

Danielle

Et face à l’humanité !

Eric

Tout cela ne tient qu’à un fil !

Roland

Sept fils désormais…

Eric

Tu as raison.

Agnès

Sept notes dont la portée est encore inconnue.

Danielle

Sept lettres qui forment un seul mot que les autres veulent taire.

Olivier

Les cordes du temps se sont enfin enlacées.

Roland

Néanmoins l’épée est toujours là.

Il montre l’écran de l’ordinateur.

Eric

Que se passe-t-il ?

Roland

Ils sont là !

Danielle

Comment ?

Roland

Juste de l’autre côté.

Danielle

Mais qui ?

Lucien

Les détenteurs des carnets.

Eric

C’est impossible !

Olivier

Seulement ils ne savent pas que nous sommes là.

Lucien

Ils veulent les cacher ici…

Olivier

Il fallait donc que nous restions dans cette pièce.

Lucien

Oui.

Eric

Et qu’allons-nous faire ?

Lucien

Absolument rien. Un temps. Roland ?

Roland

Tout est prêt.

Lucien

Ils ne peuvent pas nous voir.

Roland

Faust nous protège.

Agnès

Avant de les faire entrer je veux savoir.

Roland

Quoi ?

Agnès

Quelles sont les notes que tu as envoyées au Maître ?

Roland

Les sept premières du Requiem !

 

 Obscurité. La porte s’ouvre.

 

Fin







free counters


Opus