L'Europe et la diversité

N. Lygeros




S’il existe encore des personnes qui ne connaissent pas le slogan de l’Union européenne alors le traité pour la constitution européenne va éclairer leur lanterne avec sa charte des droits fondamentaux et en particulier avec son article II-82 intitulé : diversité culturelle, religieuse et linguistique. A l’aide d’une seule et unique phrase cet article met à mal les discriminations consensuelles. « L’Union respecte la diversité culturelle, religieuse et linguistique ».

Il n’en fallait pas plus pour régler de manière définitive ce point épineux. Il n’en fallait pas moins car son existence est une nécessité pour l’ensemble des Européens. Cette phrase est fondamentale, non seulement par sa rareté mais aussi par sa présence. En examinant l’ensemble des conflits dans le monde il est difficile de ne pas incorporer leurs raisons dans le domaine de définition de cette phrase. Elle représente bien évidemment un corollaire de l’idée énoncée dans l’article II-80 à savoir que toutes les personnes sont égales en droit qui est l’héritage direct de la déclaration des droits de l’homme. Cet article est aussi dans la ligne de l’article II-8 sur la non-discrimination. Cependant sa grande innovation est constituée par l’intégration de la notion de diversité. De plus, il ne s’agit pas seulement de l’acceptation de cette idée mais de sa revendication au sein de l’Union Européenne. De cette manière vis-à-vis du monde extérieur, l’Europe devient un pôle de résistance en matière des droits de l’homme et ce dans un cadre absolument officiel. En considérant que la diversité est un acquis que nous devons revendiquer, l’Union Européenne offre un paradigme, un socle pour l’ensemble des défenseurs des droits de l’homme. Il est donc tout à fait surprenant d’entendre des critiques dans ce domaine sauf si, comme nous le pensons, elles proviennent de personnes qui sont de toute manière contre l’idée même d’une Union Européenne unie dans sa diversité. En vérité cela permet de constater au grand jour l’aspect suspect de certains extrémistes qui par ailleurs nient l’existence même du génocide et tentent par tous les moyens d’outrager la mémoire de l’Humanité. Cet affrontement met en évidence la nécessité de l’existence d’une Constitution Européenne qui comporte en tant que valeur, la notion de diversité. Et si nous analysons ce choix au vu des travaux de Prigogine alors nous comprenons que ce cadre est essentiel pour permettre la créativité structurée, la lutte de l’intelligence contre le hasard et la variété de comportements dynamiques. Cet ensemble de processus offre la possibilité de s’opposer à un conservatisme inhérent à tout système politique qui ne désire que sa survie sans se préoccuper du coût humain. Via la diversité, l’Europe même en tant que système formel se différencie fondamentalement de la notion d’empire économique et de zone franche. Ses valeurs et son axiologie de manière plus générale ne peuvent avoir un impact sur le monde que de manière constituée.







free counters


Opus