La complexité de la simplicité

N. Lygeros




N : Tout ne peut pas être aussi simple.
L : Tout ne peut pas être aussi complexe.
N : Chaque galet perturbe l’océan.
L : Mais l’océan demeure le même.
N : Il change sans cesse.
L : Et sa nature absorbe tout changement.
N : Les particules sont si nombreuses.
L : Et les lois qui les régissent rares.
N : Comment comprendre toute cette diversité.
L : Avec simplicité.
N : Mais la simplicité ne peut tout.
L : C’est pour cela qu’elle a besoin de la diversité.
N : Et cette diversité n’est-elle pas la preuve de la complexité ?
L : La complexité n’a pas besoin de preuves. Elle existe c’est un fait.
N : Mais son élégance ?
L : Nous la recherchons.
N : Sans élégance comment accepter la simplicité ?
L : Comme une contrainte nécessaire.
N : Mais pas unique !
L : Certes non !
N : Quelle étrange vision !
L : Celle du monde ?
N : Non, celle de l’homme.
L : Elle est monadologique.
N : Et robotique à la fois.
L : C’est possible.
N : Qui le sait ?
L : Le simple.
N : L’unique ?
L : Il n’est unique que dans sa multiplicité.
N : Et la redondance ?
L : Une forme simple de la robustesse.
N : Cependant quelle serait la finalité de celle-ci ?
L : La vie.
N : Comme un jeu…
L : En théorie, du moins.
N : Mais l’équilibre.
L : L’un doit être en balance avec l’autre.
N : Sans équilibre.
L : Hors équilibre.
N : Tout est à refaire…
L : Tout est à faire !







free counters


Opus