Le monde de Sophie

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Je naquis sous le marbre
Dans une petite ruelle
Où seul pouvait se tenir
Le dieu double.

Là-bas, chaque pierre
Etait une mémoire
Sans mémorial,
Une histoire sans écrit.

Ce n’était pas la ville
Qui touchait le ciel
Mais lui qui se penchait
Pour l’embrasser.

Je jouais avec les galets
De la mer de pierre
Et j’attendais le sable
Le vent du désert.

Mes ailes ne s’étaient pas ouvertes
N’apparaissaient pas encore
Les doigts de lumière
Et le phénix de feu.

Mais je connaissais chaque pierre du quartier,
Chaque fleur de la cour.
Mon monde était une poignée
Mais cette poignée contenait le monde entier.







free counters


Opus