Dies irae

N. Lygeros




A Louise et Arménag




Nous étions mille et ils étaient seulement trois.
Ils étaient trois et nous étions seulement mille.
Ils nous menaient à la mort et nous les suivions.
Nous les suivions car nous étions déjà morts.

A présent nous sommes trois et ils sont mille.
Mais nous avons traversé la mort, vivants
Pour ressusciter notre peuple, prêts
A mourir une seconde fois.







free counters


Opus