Quelques mots pour François

N. Lygeros




Peu d'hommes te connaissent sous ce nom,
Peu d'hommes savent combien tu souffres
Car peu d'hommes le sont.

Ils ne voient que l'enfant et ignorent le temps,
Ils ne voient que les torts et ignorent la mort
Car ils n'ont vécu.

Tu n'es pas né coiffé, tu n'es pas né pour mourir comme tous les hommes.
Tu es condamné à vivre pour que les hommes n'oublient la souffrance
D'être né enfant.







free counters


Opus