Une dernière partie russe

N. Lygeros




Le même soir. Kaliayev est dans sa chambre, seul. On frappe à la porte, c'est le signal. Kaliayev se lève et l'ouvre.

Stepan, gêné
Je voudrais te parler une dernière fois avant...

Kaliayev, rayonnant
Je comprends. Entre mon frère, ma porte est toujours ouverte.

Stepan
C'est Dora qui m'a dit où te trouver.

Kaliayev
Elle a bien fait.

Stepan, en regardant l'échiquier sur la table.
Jouons, veux-tu ?

Kaliayev, surpris
Volontiers, il est si rare de trouver un bon partenaire. Et puis, les colporteurs se méfient de ce jeu où le hasard n'intervient pas.

Stepan, en jouant e4
Ils ont au moins deux bonnes raisons de s'en méfier : c'est le jeu des rois et celui de la mort.

Kaliayev, en jouant e5
C'est aussi celui de l'absurde et des terroristes !

Stepan, en jouant Cf3
Chaque geste, chaque déplacement est significatif. Je voudrais te comprendre pour mieux saisir...

Kaliayev, le coupant, en jouant Cf6
Alors que penses-tu de ce mouvement ?

Stepan, en jouant C*e5
Une attaque sans défense mais une prise est une prise.

Kaliayev, en jouant d6
C'est vrai ! Cependant le présent est si fugitif que par nécéssité nous agissons pour le futur...

Stepan, en jouant Cf3
Pourtant la vie me semble un éternel recommencement... (un temps) sans la destruction.

Kaliayev, en jouant C*e4
Même si chacun de nos actes est irréversible, tout est encore possible !

Stepan, en jouant d4
Il me faut de l'action !

Kaliayev, en jouant d5
Et parfois de la retenue.

Stepan, haut, en jouant Fd3
Tout doit aller dans le sens de l'action. C'est la seule qui permette la révolution, la vraie !

Kaliayev, serein, en jouant Fe7
Seulement il faut tout préparer avec précision et pour cela j'ai confiance en Dora.

Stepan, en jouant 0-0
Tu as raison, moi aussi. Tout doit être prêt avant l'attaque.

Kaliayev, en jouant Cc6
Il faut aussi ouvrir plusieurs fronts...

Stepan, en jouant Te1
Et se placer au bon endroit, dans la rue.

Kaliayev, en jouant Fg4
Couvrir tout l'espace, pour voir au loin.

Stepan, en jouant c4
Mais surtout avancer, pas à pas, coûte que coûte.

Kaliayev, en jouant Cf6
Il faudra couvrir nos arrières. Sans une solide défense, rien n'est possible.

Stepan, en jouant c*d5
Il faut pourtant exécuter ce bourreau. Eliminer tout symbole du pouvoir.

Kaliayev, en jouant C*d5
Sans être repris pour autant ; je ne veux pas risquer la vie d'Alexis.

Stepan, en jouant Cc3
Un sacrifice n'est rien si le but est atteint. Et sous la pression, l'ennemi finit par fléchir.

Kaliayev, en jouant 0-0
Sauf s'il a des nerfs d'acier.

Stepan, en jouant Fe4
Il lui faudra bien céder pourtant...

Kaliayev, en jouant Fe6
Rien n'est joué tant que l'on tient son destin dans la main comme une bombe !

On frappe à la porte. Ce n'est pas le signal.







free counters


Opus