Les couleurs des hommes

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Il n’y avait plus de couleurs
sur le béton armé
et ils décidèrent de sacrifier
la couleur de l’humanité.
Tous ensemble et chacun seul
avec ses ombres ils modelèrent
l’arlequin oublié
et le clown blanc.
Ils apprirent ainsi la valeur du rire.







free counters


Opus