L'esprit des manuscrits

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Quand nous avons vu les vieilles photographies
nous n’avons pas pleuré, pas osé, pas eu le temps.
Un visage qui ne nous voyait pas nous regardait.
Nous vîmes une œuvre de vie
et une œuvre sans vie.
Les manuscrits n’étaient pas blessés
par le temps.
Seul l’oubli les avaient blessés.
Seulement quand nous les avons pris
nous avons senti de nouveau
l’esprit d’Alexandre.

 
 





© Σύνη

Αναστασιάδη









free counters


Opus