Après le néant

N. Lygeros




Nous ne disions rien de peur d’être entendus.
Nous ne pensions à rien de peur d’être soupçonnés.
Nous ne mourrions pas de peur de déranger.
Et puis avec le temps, nous nous sommes rendus compte
que nul ne nous écoutait
que personne ne nous craignait
qu’aucun être ne nous attendait
aussi nous décidâmes de n’être
que ce que nous avons fini par être
à savoir rien.







free counters


Opus