La trahison ultime

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Avec l’ancienne plume
Et l’encre lourde
Nous écrivîmes sur le papier
La seule chose
Qui nous était restée,
La seule chose
Que nous n’avions pas oubliée,
Notre destin.

Mais après notre mort
Nous vîmes le pire :
Ils nous avaient effacé notre douleur,
Ils nous avaient effacé notre sacrifice.
A l’aide d’un simple crayon
L’oubli nous a rayés.

La mémoire était devenue dangereuse
Il fallait oublier
Pour vivre mieux.
Mais nous, nous étions morts
Et ne pouvions oublier.
Ils décidèrent ainsi
Que nous ne l’étions pas
Et nous vécûmes leur oubli.







free counters


Opus