Aiguière d’immortelles

N. Lygeros




La petite aiguière d’étain
Ne pouvait contenir que quelques fleurs,
Pas même un souvenir, seulement des bribes.
Aussi nous pensâmes aux immortelles,
Ces fines tiges vertes coiffées de violet
Car elles seules pouvaient soutenir le destin.
C’est ainsi que fut composé
Le bouquet du temps humain
Dans l’éclat de la matière.







free counters


Opus