Baiser de fronts

N. Lygeros




Dans ce village, les gens parlaient peu.
Leur terre aride ne leur avait pas appris plus.
Pour les étrangers c’étaient des hommes durs.
Leur montagne ne leur avait appris que cela.
Pourtant lorsqu’ils se saluaient
Ou qu’ils se penchaient sur les enfants,
Ils étaient d’une extrême tendresse.
Ils venaient poser leur front sur le front de l’autre
Dans un mélange de douleur et de douceur.
Leur humanité ne leur avait appris que ce baiser.







free counters


Opus