La leçon de barbarie

N. Lygeros




« A Malatia, les Turcs conduisent un enfant de 12 ans, islamisé,
originaire de Samsoun, près d’un puits plein de cadavres et lui disent :
« Regarde ce puits, ce sont les cadavres de ta mère et de tes sœurs.»
Puis en lui donnant un couteau dans la main et lui présentant
une fillette de 3 ans, ils lui ordonnent de la tuer, afin d’exercer
sa qualité de Turc. Le pauvre enfant perd connaissance
et devient idiot. Il se trouve actuellement à Constantinople. »


Je ne sais pas si elle vit encore.
Je ne lui ai pas fait de mal.
Elle était si petite.
Juste une poignée de vie
Je suis innocent.
Je ne suis pas devenu un bourreau.
Je ne pouvais pas me transformer en barbare.
Elle me regardait sans comprendre.
A présent je la revois dans mes souvenirs et c’est moi qui ne comprends pas.
Je suis devenu un orgue sans barbarie.
Mais plus personne ne sait en jouer.
J’étais petit et faible.
Maintenant je suis idiot par nécessité.
Je n’ai pas trouvé d’autre moyen
que de rester un homme
face à l’absurde.
Je n’avais pas assez de barbarie en moi pour devenir turc.
Et désormais je ne suis qu’un idiot.
Un idiot humain et innocent.
Je ne suis rien d’autre.
Je suis un survivant
car j’ai accepté de vivre ma mort
pour ne pas commettre
un crime contre l’humanité.







free counters


Opus