Main de pierre

N. Lygeros




Malgré l’étendue de la société,
les hommes se comptaient sur les doigts d’une main.
Pour leur tenir compagnie,
quelques pierres encore retenaient
la mémoire gravée du temps.
Alors la main se referma sur la pierre
pour frapper tel un poing la fin de l’éternité.







free counters


Opus