C’était un 24 Avril

N. Lygeros




Ce jour-là un homme plein de tendresse
a enfin élevé sa voix au dessus du silence.
Il regardait les gens et il voyait les hommes.
Il récitait des mots et il pensait aux autres.
Ses yeux embués soutenaient le regard de l’indifférence
comme ses mains avaient supporté l’indécence.
Mais il ne fléchit pas malgré l’émotion
et commença à se déchirer
pour offrir en don à son peuple,
les trente-six morceaux de son âme.
Et ce jour-là naquit la beauté.







free counters


Opus