Parenthésage correct

N. Lygeros




Il avait toujours été grand
sans doute beaucoup trop grand.
Mais c’était justement pour cela
que j’éprouvais pour lui
une tendre sympathie
en voyant sa tête
bien trop lourde pour ses épaules.
Il aimait parler
de certains de ses cours
en les caractérisant de
pathétiques.
Car, c’était bien son mot.
Il faut dire que sa solitude
avait du mal à s’exprimer
malgré les merveilles
des entités qu’il adorait.
Il n’avait jamais rencontré
le maître ou marguerite
mais il aimait en parler
comme s’il y avait du sens
dans cette œuvre étrange
que nous n’avons pas lue.
Sans propriété,
il habite désormais
dans notre mémoire.







free counters


Opus