L’éclat noir de l’arménité

N. Lygeros




L’obsidienne n’était pas seulement noire comme l’histoire.
Elle était aussi tranchante que le crime.
Seulement c’était sa diaphanéité et sa pureté
qui emportaient mon regard dans le tréfonds de sa passion.
L’éclat noir de l’arménité
celui qui avait marqué les dragons
s’enfonçait peu à peu dans la mémoire
pour ne pas oublier l’essentiel.
Paradoxe minéral,
mémoire oubliée,
lutte inégale
et grandeur humaine.
Telle était la leçon de la pierre d’antan.







free counters


Opus