Dans l’intimité de l’aveu

N. Lygeros




Chaque fois que j’écris par nécessité
je sais que mes amis m’aideront
à faire connaître la pensée altruiste
d’un humanisme audacieux qui ne se contente pas
d’être sans créer pour l’humanité.
Aussi je pèse chacun de mes mots
gorgés d’une encre de caméléon
car la sanguine appartient à un seul geste.
Au-delà de ma main, je devine déjà
l’attente de frapper le texte de la passion
comme si la mission n’avait pas encore été accomplie.
Alors je me presse pour que le sang
coule à flots afin de mourir à temps.







free counters


Opus