A l’ombre des charmilles

N. Lygeros




Enlacées sous les traits de lumière,
les charmilles nous caressaient de leur ombre
comme si elles savaient combien
nous avions besoin de cette tendresse
pendant que nous marchions au bord
du ciel et de la mer du silence.
Leurs entrelacs et leurs courbures
n‘hésitaient à se rapprocher
de la terre et des hommes
pour mieux les toucher malgré la crainte
de blesser la rare humanité
qui était encore sensible au sacrifice
des êtres qui ne savent mourir que debout.







free counters


Opus