Les yeux des rêves

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Sur le bois nous avons gravé
la lumière du noir
qui ne brilla qu’un soir
pour que notre mémoire
n’oublie pas
ces instants
enclavés
dans le passé.

Au temps jadis
les petits enfants
n’étaient jamais tout seuls
la nuit
une fée des eaux
était toujours avec eux
dans chacun de leurs rêves.

Seulement au fil du temps
disparut la fée des rêves
des yeux des enfants
et se cloua dans le regard
de leurs mères.

Depuis
les frontières de la patrie
sont contenues dans les larmes
de la mémoire et de l’amour
d’une fée perdue
dans les yeux d’une mère.







free counters


Opus