Le sourire de l’humanité

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Je lisais le texte du vieux
qui avait perdu son fils
mais je ne pleurais pas comme alors
je souriais comme le voulait
celui qui ne connaissait plus
le rire et l’esclavage.
Je le revoyais en moi
se battre sur la tombe
de son enfant mort
pour que ne s’en approche pas la mort.
Il n’avait plus rien à perdre
et donnait toute sa vie
pour un sourire de l’humanité.
C’est ainsi que je lus le texte
et que je vieillis avec mon ami.







free counters


Opus