Les femmes arméniennes

N. Lygeros




Elles étaient présentes
pour la dernière heure
de leur vieille amie
murées dans le silence
de celles qui savent
que même la mort
peut être assassinée
par la barbarie.

Blessées par les pierres
que ne touchèrent leurs prières,
elles ne versèrent de larmes
qu’à la vue de la dépouille
de leur tendre amie
ensevelie dans sa terre
malgré les insultes
de la barbarie.







free counters


Opus