Les larmes de l’olivier

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Là-bas où tous ne voyaient
que de l’huile qui s’égouttait
la petite spartiate
ressentait les larmes de l’olivier.

Et quand elle grandit enfin
elle enseigna à sa fille
la valeur de l’olivier
d’une croix sur le front.







free counters


Opus