Les fleurs de la résistance

N. Lygeros




Elle était née dans la mythologie des fleurs.
Un simple parfum la contentait
s’il émanait d’une fleur sauvage.
Il faut dire que ces dernières
étaient rarissimes sur les terres de pierres.
Aussi la petite s’efforçait
de ne pas les oublier
malgré la dureté du chemin
qui les menait à la mort.
Elle donnait à chaque fleur
le nom d’une victime du génocide
pour se rappeler du champ d’horreur
qui n’avait jamais existé.







free counters


Opus