Le secret des santons

N. Lygeros




Auparavant nous ne prêtions pas attention
à ces détails que nous nommions santons.
Nous n’y voyions que des vestiges d’antan,
somme toute rien d’important.
Cependant au fil des années
nous avons saisi leur qualité cachée.
Au premier abord, ils ne payaient pas de mine
et comme les mendiants, ils ne criaient famine.
Nous devions sentir leur regard d’argile
pour comprendre combien ils étaient fragiles.
Aussi lorsque nous croisâmes les premiers,
nous voulûmes découvrir les derniers.
Chacun à sa place selon une gestuelle
venue des anciennes ruelles
ils avançaient dans l’âme d’enfant
que nous avions il y a bien longtemps
pour annoncer un secret
que tout le monde connaissait.
Cela n’avait aucune importance
ils étaient simplement en partance
dans le pays où nous devions retourner
pour dire que nous n’avions rien oublié.







free counters


Opus