Roland le sage

N. Lygeros




Avant de te connaître,
tu n’étais que furieux pour moi.
Avant de te parler,
tu n’étais qu’un chant d’antan.
Désormais j’entrevois ta sagesse
mais aussi ta largesse.
Tu étais dans une autre branche
de l’Univers ramifié.
Maintenant que l’impact a eu lieu
et que le parapluie s’est ouvert
nos pensées appartiennent au même univers.
C’est pour cette raison
que malgré la brisure temporelle
je continue à t’écrire
afin que nous nous révoltions
contre les mêmes injustices
et moulins à vent.







free counters


Opus