La poursuite de la lutte Macédonienne

N. Lygeros

Traduit du Grec par A-M Bras




Plus le problème de Skopje évolue, plus important est le deuxième lutte macédonienne pour protéger le nom de la Macédoine. Les négociations à New York ont une fois de plus montré leurs limites parce que Skopje veut essentiellement obtenir plus que le nom composé en utilisant le terme Macédoine. Ils ne leur suffit donc pas que la diplomatie de la Grèce soit prête à capituler sur l'essentiel de la question. Ils ne veulent pas non plus changer leur Constitution et enlever ses éléments irrédentistes. Finalement, ils ne veulent même pas de l'erga omnes parce qu'à l'intérieur du territoire le gouvernement craint de perdre les élections à cause des électeurs. Donc, ce point a également été remis en question. En fin de compte, cela montre que même le nom composé qui est inacceptable pour l'Hellénisme, n'est pas capable de modifier l'intransigeance de Skopje. Nous nous demandons donc pourquoi nous devons nous engager dans ce processus de si grands compromis. Nous n'avons subi aucune pression de la part de l'OTAN ou de l'Union européenne, et nous perdons notre temps diplomatique sur une affaire sans substance. Bien sûr, pour ceux qui croient en une idéologie arriérée, tout le sujet constitue une vengeance, mais cela nous laisse indifférents. L’essentiel est donc la poursuite du combat du peuple grec pour ne pas abandonner le nom de la Macédoine à la barbarie de l'oubli.







free counters


Opus