L’église et la montagne

N. Lygeros




À la frontière de la barbarie
deux choses nous étaient interdites :
l’église et la montagne.
Car elles appartenaient toutes les deux
au temps de l’arménité.
Personne ne savait laquelle était
la plus sacrée des deux
mais cela n’avait pas d’importance.
A nos yeux, seul l’interdit comptait.
Il nous fallait le braver pour exister.
Et c’est ce que nous fîmes
pour mourir en paix.







free counters


Opus