Sous l’épaisseur du vert

N. Lygeros




Comment imaginer
que sous l’épaisseur du vert
se cache tout un village ?
Il faut passer le doigt
sur les courbures de la peinture
pour voir la sensualité du pinceau.
Les maisons sont si proches les unes des autres
qu’elles peuvent supporter ensemble le poids
de cette matière riche car déposée par un pauvre.
Juste en dessous tu as placé tes volutes
come pour caresser la pierre des maisons
et les soutenir dans leur effort.
Je sais que tu ne pouvais faire plus
avec ce manque cruel de couleurs
et je te remercie pour cela.
Plus jamais je ne verrai le vert de la même façon
car désormais je connais cette serpentine
que tu as nouée avec le ciel.







free counters


Opus