Hommage au maître marseillais

N. Lygeros




« Monticelli prenait quelquefois un bouquet de fleurs
pour motif de rassembler sur un seul panneau
toute la gamme de ses tons les plus riches
et les mieux équilibrés.
Il faut aller directement à Delacroix,
pour trouver à ce point l’orchestration des couleurs. »
Que dire de plus que Vincent
pour défendre la mémoire
du maître marseillais ?
Que les fleurs n’étaient qu’un prétexte
pour démontrer le génie de son art ?
Ou que la découverte des fleurs
et de leur profondeur ne pouvait provenir
que d’un maître conscient de leur valeur ?







free counters


Opus