Au commencement était la parole

N. Lygeros




Combien de fois n’a-t-on pas entendu
qu’au commencement était la parole
sans nous interroger sur ce qui vint ensuite ?
Est-ce si important d’être au début
si nous ne sommes pas à la fin ?
Ne faut-il pas tenir compte de la diversité
pour comprendre la complexité de la langue ?
Alors pourquoi personne n’écrit clairement
que l’image peut s’adresser aux hommes
lorsqu’il n’y a plus rien à dire ?
Sinon comment comprendre la venue
d’un homme comme le Greco
dans un monde de l’écrit et du livre ?







free counters


Opus