Les planches du théâtre

N. Lygeros




Certaines œuvres ne pouvaient vivre
sans les planches grinçantes du théâtre.
Elles avaient besoin de sueur et de sang
pour toucher l’indifférence et la distance.
Sans cela, elles demeuraient l’esprit
d’un vieux cognac que nul ne pouvait boire.
Elles devaient entendre les trois coups
pour sortir du sommeil de l’écrit.
Mais sans la levée du rideau
elles ne vivaient que dans l’oubli.







free counters


Opus