Désormais je n'ai plus rien

N. Lygeros




« Désormais je n’ai plus rien,
et suis misérable et repoussé par bonté,
et aime ma misère,
et frissonne devant ce qui représente pour moi le summum. »
Clemens Brentano avait tort
mais c’était sans importance.
Il était si près du vrai
que cela ne pouvait qu’influencer
la grandeur résignée de Vincent
ou du moins sa correspondance
avec son frère qui aurait pu être une folie.
Non, il fallait vivre malgré tout
car c’était l’unique moyen de créer.







free counters


Opus