Lettre 137

N. Lygeros




« Si je maîtrise un jour le dessin,
l’aquarelle ou la gravure,
je pourrai alors retourner
au pays des mineurs ou des tisserands
pour produire d’après nature
quelque chose de meilleur que maintenant.
Mais d’abord, je dois apprendre quelques techniques nouvelles.»

Toujours sincère, Vincent avoue
non pas ses faiblesses
mais sa volonté d’être fidèle
à ces hommes oubliés de la société.
Aucune vanité dans ses propos.
Il est limpide, sans malentendu.
Il connaît désormais sa mission.
Aussi il se doit d’apprendre
pour être à la hauteur
non pas de la tâche à accomplir
mais de l’humanité à venir en aide.







free counters


Opus