La porte du temps

N. Lygeros

Traduit du Grec par l'auteur




  Devant la porte de Missolonghi. Full shot. Flashback.

Iannis

Combien de jours peux-tu supporter ?

Photis

Autant de jours que vaut la vie...

Iannis

Pour qui la vie a-t-elle une valeur ?

Photis

Pour celui qui est mort.

Iannis

Mais que peut-il faire pour les autres ?

Photis

Il peut vivre en eux comme un souvenir...

Iannis

Mais les souvenirs ne sont-ils pas des morceaux de nostalgie ?

Photis

Les souvenirs qui vivent en nous sont la raison de notre existence...

Iannis

Nous ne sommes qu'une caisse de souvenirs ?

Photis

Sans souvenirs, nous n'avons pas de futur... Un temps. Seule la mémoire peut vivre après la mort...

Iannis

Et comment fait la mémoire pour se souvenir si elle n'est que mémoire ?

Photis

L'homme, c'est la mémoire qui vit dans le futur.

Iannis

Tu vois, moi qui meurs chaque jour, je ne te comprends pas... Comment un enfant pourrait le faire ?

Photis

Et moi qui revis chaque jour, je ne sais pas combien de fois il sera nécessaire...

Iannis

Nécessaire de quoi ?

Photis

Pour éteindre ta douleur dans le feu de la mémoire...

Iannis

Combien de morts vivent en toi ?

Photis

Autant que mon corps peut en supporter...

Iannis

Même le corps, j'ignore comment il traverse le temps...

Photis

Mon corps n'est que morceaux de temps...

Iannis

C'est pour cela que tu te souviens de choses si anciennes...

Photis

Je n'ai pas à m'en souvenir, je ne les oublie pas et je les vis.

Iannis

Athanassia le sait ?

Photis

Non, pas encore.

Iannis

Je ne sais pas si elle pourra l'accepter... Elle ne sait pas souffrir autant... C'est une petite fille dans le monde de la douleur...

Photis

Je ne veux pas qu'elle grandisse...

Iannis

Et si elle s'éprend de toi ?

Photis

Il ne faut pas.

Iannis

C'est seulement quand il ne faut pas qu'il y a un intérêt. En riant. Tant d'années ont passé, et pourtant je me sens comme un enfant devant l'océan... Je ne veux pas qu'elle soit blessée...

Photis

Moi non plus...

Iannis

Pourtant, si elle s'éprend de toi, si elle connait tes morts, elle ne pourra pas ne pas être blessée...

Photis

Tu as raison... C'est pour cela que je dois partir...

Iannis

Elle ne comprendra pas pour quelle raison tu es parti...

Photis

Je prendrai toujours soin d'elle... Où que je sois...

Iannis

Où que tu sois, tu lui manqueras...

Photis

Comme la mort manque à la perfection de la vie.

Iannis, en montrant la porte.

Eux, ils ont connu la perfection de la vie.

Photis

Oui, tous ensemble, ils sont devenus un homme unique.

Iannis

La résistance du temps est passée par cette porte.

Photis

Les portes du temps sont toujours ouvertes.

Iannis

C'est ainsi qu'elles blessent les hommes.

Photis

Chaque fois que je passe ici, je sens en moi leurs corps blessés.

Iannis

Au moins eux sont morts en sachant pourquoi... Tandis que la foule qui meurt chaque jour dans la vie, oublie son existence même...

Photis

Athanassia est différente...

Iannis

Oui, depuis toute petite... Un temps. Depuis ce jour où elle est allée dans cette gare...

Photis

A la fin de la ligne...

Iannis

Là où tout commence et se termine... Silence. Quand as-tu été ici pour la dernière fois ?

Photis

Est-ce important ?

Iannis

Je ne sais pas, peut-être... Un temps. J'ai simplement pensé que...

Photis

La fin de l'histoire... Le commencement du mythe...

Iannis

C'était comme si elle t'avait rencontré là-bas pour la première fois...

Photis

Pour moi, il n'existe pas de première fois...

Iannis

Tout a été avant de devenir.

Photis

Tout est mort avant de vivre.

  Flashback. Fin.







free counters


Opus