Souvenir d'Orient

N. Lygeros

Traduit du Grec par l'auteur




Mon regard t'attend
et ton ciel pleure,
ma soif te désire
et ta mer brûle.

La petite cithare joue
un air oriental
et des larmes en guise de boisson
remplissent un petit verre.

Ma pensée a la nostalgie de toi
et tes montagnes tremblent,
ma mémoire te réclame
et tes enfants courent.

Je prends alors mon baglama*
et plaque avec passion
un vieil accord rébète
puis bois le poison.

Note du traducteur

baglama : petit instrument à cordes de la famille du bouzouki. Dans les année 20, il était préféré à ce dernier car sa petite taille permettait de le cacher sous le manteau et ainsi de déjouer la surveillance de la police.







free counters


Opus