Cinq mouvements pour un silence : Scherzo

N. Lygeros




Toute la scène se déroule dans la pénombre. Les mouvements sont vifs. Ils dépassent la parole. Des personnages accourent de toutes parts. Ils convergent vers ceux qui sont attachés aux chaises.

Matthieu

Ils sont là !

Marc

Vite ! Vite !

Luc

Anne ! Jean !

On entend un son sourd.

Matthieu

Dans quel état ils les ont mis !

Marc

Détachons-les !

Ils s'affairent autour d'eux.

Luc

Je crois que c'est bon !

Ils les relèvent lentement.

Matthieu

Levons-les, à présent. Un temps. Nous devons partir !

Les trois soutiennent les deux et avancent avec peine.

Jean

Laissez-la !

Anne

Jean !

Luc

C'est nous ! Ne craignez rien !

Matthieu

Je suis là avec Luc et Marc.

Jean

Matthieu, c'est toi ?

Matthieu

Oui, mon ami.

Jean

Occupez-vous d'Anne...

Luc et Marc la soutiennent encore mieux.

Anne

Jean ! Jean !

Jean

Ce sont les nôtres, Anne, tu n'as plus rien à craindre.

Anne

Ne me laisse pas seule...

Luc

Anne, tout va bien à présent. Un temps. Vous êtes libres !

Anne

Libres ?

Marc

Oui, libres !

Anne

Jean, méfie-toi c'est encore un de leurs pièges.

Jean

Non, non... Un temps. Viens dans mes bras, Anne.

Anne

Que vont-ils nous faire encore ?

Jean

Plus rien. Il ne nous arrivera plus rien.

Marc

Il faut partir.

Jean

Mais elle ne peut pas.

Luc

Comment ?

Jean

Elle ne vous reconnaît pas, la pauvre.

Anne

Jean ?

Jean

Je suis là !

Anne

Reste avec moi. Un temps. Ne me laisse pas seule.

 

La scène s'éclaire et nous nous retrouvons dans une maison. Anne est entourée de ses amis. Pourtant elle semble ne pas les reconnaître.

Marc

Je ne sais pas ce que nous allons faire...

Luc

Elle semble avoir perdu tout souvenir...

Jean

Ils nous ont matraqués jour et nuit. Un temps. Si vous n'étiez pas venus plus tôt... Silence. Je serais dans le même état.

Matthieu

Vous avez tellement souffert...

Jean

Mais elle n'a rien avoué ! C'est pour cela qu'ils l'ont mise dans cet état.

Luc

Comment peut-on être si ignobles.

Marc

Ils ont commis un génocide, ils sont capables de tout.

Matthieu

Alors comment leur résister ?

Jean

Peu importe le moyen, l'essentiel c'est de résister.

Luc

Cela ne suffit pas ! Un temps. Regarde, Anne. Elle a trop souffert. Elle ne nous reconnaît plus.

Jean

Nous lui apprendrons à nouveau l'histoire.

Marc

Mais comment ?

Jean

Chacun de nous lui dira un texte par jour.

Luc

Tu es inconscient.

Jean

Alors nous ferons cela de nuit.

Matthieu

Vous êtes complètement fous.

Marc

Non, nous sommes des résistants et nous l'aiderons par tous les moyens.

Luc

Vous avez raison ! Un temps. Nous lui réécrirons l'histoire. Elle restera avec nous.

Matthieu

Alors nous commencerons dès aujourd'hui.

Marc

A travers elle, nous retrouverons la tradition des peuples qui ont souffert.

Luc

Nous devrons remonter le temps.

Marc

Le temps est avec nous.

Jean

Tant que nous n'oublierons pas.

Matthieu

Alors chacun de nous devra consigner tout ce qu'il sait. Un temps. Ainsi elle aura une vision globale de notre histoire.

Anne

Jean, tu es là !

Jean s'approche d'elle.

Jean

Oui, Anne. Je serai toujours là.

Anne

Parle-moi...

Jean fait signe aux autres qui se lèvent.

Jean

Je raccompagne nos amis.

Anne

Ne me laisse pas.

Il lui prend la main.

Jean

Je commencerai donc le premier.

Il lui parle à voix basse tandis que les autres personnages sortent de scène.

 

Texte de la pièce

 







free counters


Opus