Les sondages et la voix des peuples opprimés

N. Lygeros




Les sondages bien qu'ils soient sujets à caution lorsqu'il s'agit d'élections strictement politiques, peuvent être utilisés et mis en valeur lors de prises de position extranationale. C'est pour cette raison que nous en voyons apparaître ces temps-ci puisque les positions diplomatiques de l'Union Européenne quant à la candidature orientale sont non seulement peu éclairées mais surtout ambiguës. Ainsi nous apprenons sans que cela ne nous surprenne grandement que les peuples qui ont été opprimés par ce pays et qui continuent à subir des menaces à l'heure actuelle sont tout simplement contre son entrée dans l'Union Européenne. Et comment ne pas les comprendre puisque les droits de l'homme les plus élémentaires ne sont pas respectés et qu'ils sont même bafoués de la manière la plus officielle qui soit. En effet il n'existe pas seulement la politique négationniste à l'égard du génocide arménien mais il y a aussi la mise en place d'une peine pénale à l'encontre de tous ceux qui demanderaient que les troupes turques qui ont envahi Chypre depuis 1974, repartent dans leur pays d'origine. Cependant sans la présence de différents "lobbies" dynamiques, personne ne s'insurgerait de manière officielle. Au moins la mémoire collective des peuples opprimés n'est pas tombée dans le piège de l'hypocrisie et du décalage diplomatique. Ces pays qui s'expriment à travers les sondages et qui résistent avec des taux de 75% pour la Grèce et 81% pour Chypre ne peuvent accepter la politique officielle de leur pays. Et c'est d'ailleurs un point positif pour ces dernières car elles pourront faire valoir la présence massive de cette opposition. Sinon pourquoi se plaindre à la cour européenne des droits de l'homme ? Comment qualifier de bourreau un individu que l'on place dans la même pièce que les innocents ? Et si nous devons parler de dialogue de réconciliation, celui-ci doit être effectué sur de bonnes bases qui ne peuvent être que celles de la reconnaissance des crimes de guerre et des crimes contre l'Humanité. Tout autre discours n'est pas seulement fallacieux mais extrêmement dangereux car il revient à mettre sous prétexte de neutralité, sur un même pied d'égalité le bourreau et la victime, et ce cas, nous le savons, n'est jamais au profit de la victime. Ainsi ces différents sondages permettent aux autres peuples de se rendre compte de la véritable mentalité des peuples qui constituent désormais ce que nous appelons l'Union Européenne. Enfin si ces peuples ne s'exprimaient pas ainsi, nous serions les premiers à les apostropher afin de comprendre leur attitude paradoxale face à une situation critique qu'ils vivent au quotidien et que nous tentons d'oublier pour notre bien-être actuel sans nous rendre compte qu'ils n'en possèdent pas l'exclusivité.







free counters


Opus