Prophéties cryptiques

N. Lygeros





Tableau XIII

 

Roland

Je n’ai rien trouv酠! Un temps.

Eric

Idem !

Lucien

Pourtant quelque chose transmet un signal.

Olivier

Peut-être que le signal est général.

Lucien

Et pourquoi n’était-il pas actif dès le départ ?

Agnès

C’est peut-être nous qui l’avons créé…

Danielle

Comment est-ce possible ?

Olivier

Il est possible que nous ayons activé un schéma mental plus ancien…

Lucien

Une pensée déjà pensée ?

Roland

Alors dans ce cas…

Agnès

La figure d’Eric… Celle du carnet disparu…

Roland

Le cryptosystème protège les pensées sur les carnets connus…

Lucien

Ce serait donc la preuve que cette figure a bien été créée par le Maître.

Eric

Si vous saviez comme je suis…

Danielle

Ne vois-tu pas que ceci a créé des ennuis…

Eric

« La branche de noyer, frappée et battue au moment même où elle a amené son fruit à la perfection, symbolise ceux que leurs œuvres illustres exposent diversement à l’envie. »

Danielle

Tu as raison, Eric. Même si cette découverte a un prix, il s’agit tout de même d’une découverte.

Agnès

A présent je m’en souviens…

Elle s’approche d’une des portes.

Danielle

Que fais-tu ?

Agnès, en montrant l’angle de la porte.

C’est ici !

Ils s’approchent tous de la porte.

Nestor

Je n’en vois qu’une partie.

Lucien

L’autre se trouve de l’autre côté du miroir…

Olivier

De l’autre côté du temps.

Roland

La figure est à la jonction des temps.

Agnès

En la dessinant tu l’as activée de ce côté…

Roland

Et le pont s’est établi.

Danielle

Aussi cette porte mène au XXIème siècle.

Nestor

Cela nous le savions puisque tout le reste se trouve au XXIème siècle à l’exception de cette bibliothèque.

Roland

Seulement celle-ci passe par le XXème siècle.

Lucien

Ils sont donc tout près.

Roland, en reprenant l’ordinateur.

Prêts à tout.

Agnès

Juste de l’autre côté…

Ils reculent tous d’un pas.

Eric

Cette fois je crois que c’est…

Lucien

Non ! Nous n’avons pas dit notre dernier mot.

Danielle

« Heureux ceux qui prêteront l’oreille aux paroles des morts. »

Agnès

Cette phrase provient des prophéties ?

Danielle

Oui, elle dit de manière cryptique…

Olivier

Qu’il faut lire de bons ouvrages et observer leurs préceptes.

Eric

Je ne sais pas si le Maître mettait les siens dans cette catégorie.

Danielle

« Les choses disjointes seront unies et acquerront par elles-mêmes si grande vertu qu’elles restitueront aux hommes leur mémoire perdue. »

Lucien

« Ce sont les feuilles de papyrus, formées de lambeaux détachés et qui perpétuent le souvenir des pensées et des actions humaines. »

Eric

Si nous pouvions éviter de faire ce genre de métaphores en ce moment crucial…

Olivier

Il ne s’agit pas de métaphores. C’est un véritable message.

Roland

Un message de qui pour qui ?

Lucien

Du Maître, pour nous !

Nestor

Mais il n’a pas connaissance de notre existence.

Olivier

Nous n’existions pas pour lui mais il savait que nous existerions.

Roland

Un message du futur pour le futur via le passé.

Eric

Est-ce que nous pouvons savoir ce que nous devons faire à présent ?

Lucien

Pas tout à fait encore…

Eric, en fixant la porte du regard.

Cette situation est insoutenable

Danielle

Cette fois je suis de l’avis d’Eric. Un temps. Je suis totalement paralysée.

Agnès

Nous devons prendre une décision.

Nestor

Il s’agit d’un nœud gordien.

Eric

Alors tranchons ! Que l’on en finisse !

Lucien

« Les hommes traverseront, morts, leurs propres boyaux. »

Eric

Qu’importent les citations, nous voulons une solution !

Olivier

Cette citation, c’est la solution ! Un temps. Nous devons nous perdre pour gagner.

Nestor

Je ne comprends plus rien.

Olivier

C’est normal car nous allons créer un paradoxe !

Lucien

Si nous créons à nouveau les carnets à cette époque, ils vont nous tuer et les détruire. Tandis que…

Olivier

Si nous acceptons de les perdre à cette époque, nous pouvons les créer à nouveau au XXIème siècle.

Lucien

C’est-à-dire après l’oubli.

Eric

Ainsi nous allons mourir pour naître et oublier pour nous souvenir.

Lucien, à Roland.

Programme notre mort…

Obscurité.

La porte s’ouvre sur le temps.







free counters


Opus