Le dispositif allemand

N. Lygeros




Certains analystes considèrent sans doute que le dispositif allemand est extrêmement lent à se mettre en place au sujet de la question orientale. Pourtant une étude plus fine de la géopolitique et de la géostratégie sous-jacente permet de comprendre cet éloge indirect de la lenteur qui peut surprendre au premier abord. En effet, même si l'Allemagne se trouve dans le noyau européen, il n'en demeure pas moins qu'elle doit gérer des contraintes nationales et même locales. Dans celles-ci nous retrouvons inévitablement le nombre de chômeurs qui s'élève à 5 millions et le nombre de ressortissants étrangers extrêmement sensible à la question orientale qui s'élève lui à 4 millions. De plus les choix de l'Allemagne en matière de politique européenne sont véritablement ouverts, ce qui donne l'impression au niveau local qu'elle ne protège pas assez ses propres citoyens même si ceci n'est pas le cas.

Par ailleurs, l'Allemagne s'oppose comme elle l'a montré à plusieurs reprises, à une vision outre-atlantique de l'Union Européenne, aussi elle n'est que peu sensible à l'argumentation anglaise et sur ce point elle s'aligne avec les positions françaises. Aussi son mutisme quant à la question orientale a de quoi surprendre si nous ne l'intégrons pas dans le cadre de sa politique au niveau national. Seulement cette dernière qui est un facteur limitant dans un processus évolutif, via son inertie, peut devenir extrêmement opportun lorsqu'il est incorporé dans le temps de la diplomatie. De plus, à l'approche des élections, le dispositif allemand se libère peu à peu de ses contraintes puisqu'il s'agit de passer à l'acte en convainquant le maximum de citoyens grâce à une politique qui ne peut plus être celle de l'autruche à cette échéance.

Aussi le message allemand est cohérent avec le timing du noyau européen. Car il arrive à temps pour remettre en cause le contenu ultra-diplomatique et biaisé de la présidence anglaise et il va dans le sens de la diplomatie française. Il renforce de plus la position non seulement du point de vue institutionnel (Die fortdauernde Weigerung der Türkei, mit der Republik Zypern einen Mitgliedstaat überhaupt völkerrechtlich anzuerkennen, ist eine starke Belastung für die Aufnahme von Verhandlungen mit der Türkei.) mais aussi de celui des défenseurs des droits de l'Homme puisque nous avons une référence explicite à l'armée d'occupation turque à Chypre (Die Europäische Union und ihre Mitgliedstaaten haben in dieser Frage ihrerseits bislang ein hohes Maß an Kompromissbereitschaft dadurch gezeigt, dass sie die völkerrechtswidrige Besetzung des nördlichen Hoheitsgebiets der Republik Zypern durch türkische Truppen bisher stillschweigend als Stolperstein übergangen haben.) Pour le moment, le dispositif allemand ne pouvait rien faire de mieux en terme d'efficacité. Mais cette fois, il est prêt.







free counters


Opus