À toi, mon frère

N. Lygeros




Comment dois-je le dire ?
Comment dois-je l’écrire ?
Ami et frère d’armes
ne verse plus de larmes.
Tu ne le sais encore
mais si ton Dieu est mort
devant le génocide
c’est que de son suicide
gorgé de notre sang
est né le livre absent.







free counters


Opus