Formidabiles Homines

N. Lygeros




Azalie

Roxilien, Roxilien !

Roxilien

Que se passe-t-il ?

Azalie

Il nous regarde.

Roxilien

Le Maître ?

Il regarde le public.

Azalie

Non, l’apprenti !

Roxilien

C’est étrange... Silence.

Dolaine

C’est la première fois que l’apprenti nous regarde.

Elle regarde le public.

Azalie

C’est pour cela que je suis inquiète.

Roxilien

Que peut-il vouloir de nous ?

Dolaine

Nous n’avons que notre laideur à lui donner...

Azalie

Mais il ne nous restera plus rien après ! Un temps.

Roxilien

Si, notre humanité.

Dolaine

C’est vrai qu’elle lui serait inutile.

Même jeu.

Azalie

Nous sommes si vilains...

Roxilien

Non, nous sommes formidables !

Dolaine

Nous l’étions ! Un temps. Même ce mot ne peut plus supporter notre laideur.

Azalie

Avant nous avions fière allure. Un temps.

Roxilien

Maintenant même les misérables ne font plus peur.

Azalie

Pourtant l’apprenti semble encore nous craindre.

Regard peureux.

Dolaine

Il confond puissance et laideur.

Roxilien

C’est le propre de la candeur...

Azalie

Je vous parle sérieusement !

Dolaine

Mais nous aussi ! Un temps. Nous aussi !

Azalie

Alors nous allons rester ici comme des idiots à nous faire examiner.

Roxilien

Cela est impossible !

Azalie

Comment ?

Roxilien

Nous sommes laids, c’est vrai. Mais nous ne sommes pas idiots.

Dolaine

On ne peut pas tout avoir !

Elle regarde le ciel.

Azalie

Le Maître ne nous regarde pas comme lui.

Roxilien

C’est normal !

Azalie

Mais pourquoi ?

Dolaine

Car il est lui aussi un monstre.

Azalie

C’est vrai que je finis par l’oublier.

Roxilien

L’étrange n’est étrange que pour le connu.

Azalie

C’est sans doute pour cela qu’il me semble si familier.

Dolaine

Dommage qu’Emery ne soit pas des nôtres...

Roxilien

Pourquoi dis-tu cela ?

Dolaine

Souviens-toi comme il aime se faire admirer.

Azalie

Seulement il aime aussi qu’on l’aime.

Roxilien, en regardant l’apprenti.

Ceci n’est pas à l’ordre du jour !

Azalie

C’est justement ce qui me préoccupe... Silence.

Roxilien

C’est bien lui qui nous a conviés...

Dolaine

C’est en tout cas ce que m’a dit Lumin.

Roxilien

Lumin ?

Il semble dubitatif.

Dolaine

Oui, pourquoi ?

Roxilien

Lumin garde toujours tout pour lui...

Azalie

Pas toujours, pas toujours.

Elle esquisse un sourire en regardant Dolaine avec un air complice.

Dolaine

Il nous confie ses ennuis...

Roxilien

Je m’incline. Cette fois je suis battu.

Changement de ton.

Le Maître aime les mystères.

Azalie

Que signifie cette phrase ?

Dolaine

Oui, explique-toi.

Roxilien

Je voulais juste dire.

Azalie

Mais tu n’en as pas assez dit.

Dolaine

Ou trop ! Un temps. A toi de choisir !

Roxilien

C’est toujours moi qui dois me priver.

Azalie

Tes rondeurs témoignent du contraire.

Roxilien est outré !

Dolaine

Que fait-il ?

Roxilien

Qui ?

Azalie, inquiète.

L’apprenti...

L’apprenti s’installe comme s’il allait peindre. Ils le suivent tous du regard.

Roxilien

Je crois qu’il veut nous croquer !

Dolaine

Quelle drôle d’idée tout de même !

Azalie

Je ne trouve pas cela drôle !

Roxilien

Croquer des vilains ! Quel mets divin !

Azalie

Roxilien, tu es terrible !

Roxilien, d’un air fier.

Je le sais ! Un temps.

J’espère qu’il ne va pas faire des caricatures.

Dolaine

Même s’il faisait nos portraits ce dont je doute, la société les verrait comme des caricatures et de cela, j’en suis certaine.

Azalie

N’avez-vous pas honte ?

Roxilien

Mais de quoi ?

Azalie

De notre condition !

Dolaine

Pourquoi donc ? Qu’avons-nous donc fait ?

Roxilien

Nous sommes coupables d’exister.

Azalie

Et si cette peinture était notre condamnation.

Roxilien

Je dirai alors qu’elle a de la couleur.

Dolaine

Il faudra nous montrer sous notre meilleur jour.

Azalie

Seulement nous ne vivons que la nuit.

Roxilien

Vous serez les belles de nuit.

Dolaine

Quel esprit moqueur !

Roxilien

Le tableau s’intitulera Formidabiles Homines.







free counters


Opus