Margouline et maritorne

N. Lygeros




Nous entendons une margouline
vanter les mérites d’une maritorne
sans nous révolter le moins du monde
car nous avons oublié le goût du croissant,
car nous ne voulons voir le bras coupé,
car nous il n’y a pas que la marche funèbre.

Seulement le disparu et l’enclavée
ne peuvent se toucher
que par l’intermédiaire d’une croix
qui porte un autre nom
dans le pays des pierres.

Alors combien de temps encore
supporterons-nous dans l’indifférence
les mots dépourvus de sens,
sans briser le silence ?







free counters


Opus