Etrange conversation

N. Lygeros




- Tu vois ?
- Que dois-je voir?
- L’avenir de cette terre.
- Je ne vois que des montagnes.
- C’est le passé.
- Ce sont elles qui nous ont protégées.
- Et ce sont elles qui nous protègeront.
- Alors que dois-je voir?
- Que nous devons les protéger nous aussi.
- Mais comment?
- En écrivant l’avenir.
- Comment des victimes du passé pourraient écrire l’avenir?
- Nous ne sommes pas que des victimes.
- Que sommes-nous alors?
- Nous sommes aussi le souvenir des dragons.
- Seulement qui se souvient des dragons ?
- Les hommes de la terre. C’est pour cela que nous sommes ici.
- C’est ici qu’ils habitent.
- C’est ici qu’ils vivent.
- Cette région m’est inconnue.
- Cela ne signifie pas qu’elle n’existe pas.
- Elle existait dans mes pensées.
- A présent elle appartient à ta vie et tu lui appartiens.
- Je n’appartiens à personne
- Nous appartenons à l’humanité.
- N’est-ce pas le cas de tout le monde?
- Non car les hommes sont rares.
- Alors que devons-nous faire?
- Nous planter dans la terre.
- Comme nos grands-parents?
- Il n’y a pas d’autre manière.
- Nous devons choisir d’être enclavés.
- C’est une nécessité pour notre terre.
- Nous devons mourir debout.
- Comme les arbres.
- Face à nos montagnes.
- Nous n’avons pas d’autre façon de vivre.
- C’est pour cela que nous sommes encore ici.
- C’est comme cela que nous resterons encore ici.
- Malgré tout.
- Malgré tous.







free counters


Opus