Le destin bleu

N. Lygeros




C’était trop difficile de se révolter
dans ce pays gorgé de lumière,
il valait mieux se sacrifier
pour réaliser l’impossible
sans être absurde
et rester libre
même vivant.

Était-ce cela ton ultime voyage
dans ce bleu si douloureux
où les hommes meurent
avant de naître
de peur d’être heureux
malgré le sourire
de leur mère?







free counters


Opus