Désert de thym

N. Lygeros




Dans le dernier poème de l’enfance
comment ne pas voir le désert de thym ?
Quiconque a goûté à la liqueur du templier
ne peut oublier cette rare essence.
Aussi l’éclat du mot n’a pas échappé
au regard du maître silencieux.
Cependant il continua sans s’interrompre
le travail de copiste dans l’outremer.







free counters


Opus