Palabras para un amigo

N. Lygeros




Claire

Tu ne dis rien. Silence.

Patrice

Je réfléchis… Un temps. Je repense à cette phrase : « L'oubli est plus dur que la mort. »

Rémi

Mais ce n'est pas le moment ! Un temps. Nous devons être heureux…

Stéphanie

Si le bonheur est une nécessité, alors c'est un calvaire.

Claire

Nous vivons dans le monde de l'oubli…

Patrice

À l'instar de la mémoire…

Rémi

Les souvenirs ne sont pas toujours gais alors il vaut mieux les oublier…

Stéphanie

La présence de l'absence n'efface pas l'absence de la présence !

Claire

Chaque jour nous approche de la mort… Car c'est un jour de vie…

Rémi

Cela va lui faire de la peine… L'émotion fait souffrir… Et je ne veux pas qu'il souffre…

Patrice

Seule la mort peut lui offrir cela… Silence. Les amis ne peuvent qu'offrir de la souffrance.

Stéphanie

C'est ainsi que la vie devient sens.

Claire

Pensais-tu à quelque chose de précis lorsque tu parlais de l'oubli ?

Patrice

Je pensais aux origines… Elles sont comme les aquarelles… À peine esquissées… par l ‘essentiel.

Rémi

Les racines sont le début des maux.

Stéphanie

C'est aussi l'invisible qui donne vie au visible…

Claire

Tout est dans les maux déracinés…

Patrice

C'est pour cela que le silence suffit.

Stéphanie

Mais à qui suffit-il ?

Patrice

À la Sardaigne, à l'Italie ou à l'Espagne… Silence.

Rémi

Mais de quoi parles-tu ?

Claire

De nos origines…

Stéphanie

Tu ne devrais pas… Un temps. Tu sais bien que…

Patrice

C'est dans la pauvreté que naît la grandeur…

Rémi

La grandeur de l'oubli.

Claire

Et l'oubli de la mort…

Patrice

Vous ne devez pas mourir avant la mort. Silence. Même la mort a le droit de vivre !

Stéphanie

Tu es inconscient ! Un temps. Tu parles ainsi car tu ne connais pas notre histoire…

Patrice

Je ne la connais pas car chaque jour l'assassine…

Rémi

Tout n'est qu'un question de temps…

Claire, pensive.

Mon père…

Patrice

Combien de mots dans ces deux mots…

Rémi

Combien de maux dans ces deux maux…

Claire

Mon père est une souffrance…

Stéphanie

Je ne comprends pas ce que ces maux signifient…

Patrice

C'est là que se cache toute la bonté du monde…

Rémi

Alors Yoann pourra comprendre… Depuis son enfance, il vit au bord de la mer.

Claire

La mère des solitudes…

Stéphanie

En chacun de nous vivent tous nos ancêtres…

Patrice

En les oubliant, nous les faisons mourir une seconde fois…

Rémi

Un jour, Yoann m'a parlé de son arrière grand-père… Il était triste mais il souriait…

Claire

Le sourire de la tristesse…

Stéphanie

C'est le cadeau de l'amitié…

Rémi

Alors je sais ce que nous devons lui offrir… Un temps. Le récit de nos souvenirs…

Claire

L'origine de nos maux…

Patrice

C'est seulement ainsi que nous complèterons la vie qui s'achève.

Stéphanie

C'est un drôle de cadeau tout de même !

Rémi

Tu sais, nous sommes de drôles d'amis nous aussi… Sourires.

Claire

Nous n'avons que lui et il n'a que nous.

Patrice

Nous construisons la même tresse de l'histoire…

Stéphanie

Ainsi le partage de nos origines est encore plus important.

Claire

Nous sommes tous nés au bord de la même mer…

Rémi

Mare nostrum.

Patrice

Et nous ne sommes que des îles dans le même océan.

Stéphanie

L'océan des larmes du silence.

Claire

L'oubli ne passera pas !

Tous

No pasaran !

 







free counters


Opus