L'humanité de l'Humanité

N. Lygeros




Cette note a pour but de clarifier certaines notions clefs qui apparaissent à de nombreux endroits de notre oeuvre que ce soit en tant qu'expressions ou en tant que schémas mentaux, en particulier, nous pensons qu'il est nécessaire de mettre en évidence la notion d'humanité telle que nous l'employons à savoir dans les deux sens du terme : son ontologie et sa téléologie. Ces sens sont affectés de mots distincts dans la langue grecque puisque nous avons les termes anqrwpόthta et anqrwpiά.. Par convention, afin de les distinguer, nous les noterons Humanité et humanité.

Pour notre part, nous considérons le terme Humanité comme un élément de base dans notre axiomatique de l'axiologie. C'est pour cette raison que nous acceptons volontiers l'expression de Giordano Bruno pour qualifier le terme Dieu à savoir qu'il représente la pensée de l'Humanité. Dans ce sens nous dirons qu'un homme est élément de l'Humanité, et non que celle-ci est l'ensemble des hommes même s'il s'agit a priori d'une expression isomorphe du point de vue de la théorie des ensembles. Dans ce sens l'Humanité n'est pas simplement un tout mais constitue l'unité dont la multiplicité engendre la notion d'homme. Et pour visualiser cette image nous utilisons les notions de mosaïque et de tesselles. Les tesselles sont toutes différentes et leur ensemble forme la diversité de l'Humanité dans le sens courant du terme.

A présent, nous pouvons plus facilement définir dans ce nouveau cadre le terme caméléon qui est associé dans notre oeuvre à la notion de génie universel. En effet, dans ce cadre nous pouvons conceptualiser les caméléons comme l'humanité de l'Humanité. Et l'image que nous associons à cette idée est la suivante : habituellement chaque tesselle est monochrome, cependant les caméléons possèdent la couleur de l'invisible i.e. celle qui correspond à l'intelligence de l'Humanité et c'est en ce sens qu'ils sont différents car ils ressemblent à tout le monde mais personne ne ressemble à eux. Ainsi même si l'Humanité est un tout pour certains, nous pouvons discerner une structure constituée de schémas mentaux caméléoniens qui en tant qu'éléments diachroniques agissent sur l'Humanité afin d'assurer son évolution. Eléments révolutionnaires par essence, les caméléons, humanité de l'Humanité à forme humaine, caractérisent son avancée noétique mais aussi altruiste. Car ces éléments non conventionnels perturbent les données sociales qui tendent naturellement vers l'inertie et redonnent vie à des éléments éthiques que les gens ne cessent d'oublier pour vivre dans une fallacieuse quiétude. Leurs transgressions sociales ne sont pas comme certains pourraient le penser, des actes antisociaux mais des gestes humains qui ne veulent pas oublier l'essentiel. Il s'agit donc d'une résistance intrinsèque à toute forme de système qui tente d'aliéner par son totalitarisme formel la nature de l'Humanité et via celle-ci la nature de l'humain.







free counters


Opus