Les spectateurs du tableau

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




La chaleur pleuvait dans la maison
mais personne n’avait soif.
Il leur fallait toucher le tableau
comme les aveugles, les visages.
C’est seulement ainsi qu’ils voyaient l’invisible
et la peau de la couleur.
La toile avait le goût de la blessure
et ils refermèrent leurs mains
sur la sueur de la terre.







free counters


Opus